Les préparatifs des élections législatives au Togo meublent principalement les colonnes des journaux parus ce mercredi.

‘’La Dépêche’’ rappelle que la Commission Electorale Nationale Indépendante, « objet de toutes les convoitises », a été « recadrée » au cours de la 2è réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO. Il a été décidé à l’issue de cette réunion de la mise sur pied d’une CENI paritaire, rapportent les publications. Ce qui implique que la C14 longtemps restée en marge rejoigne cette Commission. « Enfin la C14 rejoindra la CENI pour la poursuite des travaux de l’institution », écrit ‘’Le Messager’’. Pour ‘’Le Dialogue’’, la coalition qui accepte de « prendre le train en marche est une décision sage pour des élections sans heurts ».

Une CENI paritaire oui, mais la répartition des sièges est une « autre paire de manche » au sein de la C14, relève ‘’Le Magnan Libéré’’. « Comment partager le butin ? » se demande ‘’Le Libéral’’. ‘’Le Messager’’ qui croit savoir qu’il y a « bataille dans la bataille » à la coalition se demande qui va siéger à la CENI vu que tous les partis membres de ce regroupement veulent y avoir un représentant. ‘’Le Dialogue’’ renchérit et donne à savoir que les « désaccords persistent » au sein de la C14 quant au choix des 8 membres devant siéger à la CENI au titre des partis de l’opposition parlementaire et extraparlementaire. De son côté, ‘’Le Magnan Libéré’’ assure qu’avec la désignation par la coalition des membres de l’opposition extraparlementaire, ce sont le NET, l’OBUTS et le PDR qui seront « sacrifiés ».

Qu’à cela ne tienne, les membres représentant les partis de l’opposition à la CENI et le projet de loi de réformes pourraient dans quelques jours faire l’objet de discussions à l’Assemblée nationale, mentionne ‘’Togomatin’’. Alors, le 20 décembre sera-t-il maintenu pour la tenue des législatives ou pas ? Réponse du représentant du facilitateur guinéen Alpha condé dans des propos rapportés par ‘’La Dépêche’’ : « On ne sera pas dans le fétichisme des dates, mais dans l’efficacité ».

Par ailleurs, la publication renseigne que « la CEDEAO annoncera un chronogramme pour la mise en œuvre de ses recommandations ». ‘’Liberté’’ émet des doutes en ce qui concerne le démarrage du recensement électoral la semaine prochaine tel qu’annoncé par la CENI. Le quotidien privé pense que la CEDEAO ayant « requis la définition d’un nouveau chronogramme, le recensement prévu pour démarrer le lundi, 1er octobre prochain semble du coup forclos ».

‘’La Lanterne’’ elle, souligne la « gourmandise » de l’opposition « toujours insatisfaite » dans ses revendications. « A quoi joue l’opposition togolaise ? » se questionne ‘’Tingo Tingo’’ qui ne comprend pas que celle-ci concentre toute son énergie sur la question de la recomposition de la CENI au détriment des réformes. En tout cas, « péril aux traîtres » qui compromettraient la lutte pour l’alternance, écrit ‘’La Manchette’’.

La rentrée scolaire 2018-2019 est l’autre titre phare dans la presse du jour. A en croire ‘’Tingo-Tingo’’, cette fois-ci c’était « une rentrée pas comme les autres », vu l’atmosphère morose et l’impréparation dans lesquelles elle s’est effectuée. ‘’Le Magnan Libéré’’ croit savoir que « les parents d’élèves attendent beaucoup du gouvernement pour l’aboutissement heureux de cette année ». Justement, « le gouvernement promet de respecter scrupuleusement ses engagements vis-à-vis des enseignants », informe ‘’Le Messager’’. L’une des mesures importantes de cette reprise des cours est « l’interdiction » de l’utilisation du téléphone portable à l’école. Cette mesure prendra effet à partir du 1er janvier prochain, précise ‘’Le Dialogue’’.

Dans le reste de l’actualité telle que traitée dans les publications du jour, la 73è session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’ONU. Le président togolais y prend une part active, rapportent les confrères.

En outre, ‘’Togo-Presse’’ et ‘’Le Libéral’’ rendent compte de la cérémonie de signature de convention d’autorisation de diffusion des programmes de la Voix de l’Amérique sur la bande FM au Togo. Cérémonie organisée hier par la HAAC à Lomé.

Le Service de Presse/HAAC

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *