Dans leur livraison du jour, les publications se font l’écho des échanges entre le facilitateur Alpha Condé et les acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition. Elles reviennent aussi sur le rapport Doing Business qui consacre la progression du Togo dans le classement des pays réformateurs.
 Echanges entre Alpha Condé et les politiques togolais

‘’Le Magnan Libéré’’ informe que les délégations du pouvoir et de l’opposition sont de retour à Lomé après « un court séjour » en Guinée où elles ont rencontré le président et facilitateur Alpha Condé. A en croire ‘’Chronique de la Semaine’’, c’est « sans gloire » que la coalition des 14 partis de l’opposition est revenue à Lomé. La C14 qui « musclait dans son intransigeance rentre bredouille et se tait comme une carpe », précise l’hebdomadaire. Pour sa part, ‘’Le Perroquet’’ donne à savoir qu’il n’y a « rien à se mettre sous la dent » après les échanges de Conakry. Mais pas seulement. Le journal assure que le parti UNIR est un « véritable obstacle à l’alternance au Togo ».

Ainsi que renseigne ‘’Forum de la Semaine’’, lors des échanges avec le facilitateur guinéen, la coalition a demandé au pouvoir de « reprendre le recensement et de céder une place à l’UFC au sein de la CENI ». Sur le premier point, le pouvoir a opposé une « fin de non-recevoir » et sur le second, le Prof Alpha Condé a estimé qu’il n’était de sa « compétence » de trancher là-dessus ; idem pour le pouvoir qui a fait savoir que c’était un problème interne aux partis de l’opposition parlementaire, rapporte ‘’Focus Infos’’.

Le son de cloche est tout autre dans les colonnes de ‘’Liberté’’ et ‘’Le Changement’’. Selon ‘’Le Changement’’ qui cite une source proche de la C14, la possibilité de reprise du recensement et du report des élections législatives est à l’étude. Les mêmes informations sont à lire dans ‘’Liberté’’ qui révèle, par ailleurs, l’« exaspération » d’Alpha Condé après avoir constaté le « statu quo ». Et le quotidien privé d’ajouter que « le rôle trouble de certains représentants de la CEDEAO a été mis à nu ». Alors, « Condé et Addo vont-ils finalement faire avancer les choses devant l’intransigeance du pouvoir et de la C14 ? » se questionnent ‘’Echos du Pays’’. Les deux facilitateurs sont annoncés à Lomé dans les prochains jours, renseignent ‘’Le Magnan Libéré’’, ‘’Liberté’’ et ‘’Le Changement’’.

Sur la question relative au siège de l’UFC à la CENI, ‘’Liberté’’ indique que « la facilitation ne reconnait pas l’UFC ». Pourtant, l’Union des Forces de Changement, « ne quittera jamais la CENI » d’après les propos de son Conseiller, Isaac Tiakpé, rapportés par ‘’Forum de la Semaine’’. Toutefois, ce parti se dit prêt à quitter la Commission Electorale Nationale Indépendante si la CEDEAO le lui demande, mentionne ‘’Le Changement’’. « Oui nous somme une opposition conséquente et cohérente, n’en déplaise au chef de file de l’opposition », explique Gilchrist Olympio dans ‘’Focus Infos’’ pour répondre à Jean-Pierre Fabre qui pense que l’UFC ne saurait se prévaloir d’une appartenance à l’opposition, attendu qu’elle soutient l’action du gouvernement.

Pendant ce temps, la coalition de 14 projette de renouer avec les manifestations de rue. Il faut « redonner au peuple togolais les armes de la lutte pour sa liberté », soutient ‘’Le Perroquet’’. Cette marche aura lieu sans le PNP qui se « désolidarise », préférant attendre les conclusions des experts qui sont à pied d’œuvre pour auditer le fichier électoral, soulignent ‘’Chronique de la Semaine’’, ‘’Waraa les Vainqueurs’’ et ‘’Le Magnan Libéré’’.

En outre, ‘’Forum de la Semaine’’ et ‘’ Waraa les Vainqueurs’’ informent que la Cour Constitutionnelle est en atelier depuis hier à l’effet de mieux jouer sa partition dans le cadre des prochaines élections. « Aboudou Assouma et la Cour Constitutionnelle se préparent pour un 20 décembre incertain », écrit ‘’Le Changement’’. En organisant ce séminaire-atelier alors que le processus est contesté, l’institution « confirme ainsi ses rôles troubles dans les différents processus électoraux au Togo », commente ‘’Liberté’’.

Dans le reste de l’actualité, la presse du jour s’intéresse au rapport Doing Business. A en croire les confrères, le Togo gagne 19 places au classement et se positionne comme l’un des pays les plus réformateurs de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *