A la une des journaux parus ce lundi, l’actualité politique marquée, entre autres, par les prises de position de Monseigneur Philippe Kpodzro et la lutte contre la corruption au Togo.

  • Actualité politique

Depuis quelques temps, Monseigneur Philippe Kpodzro est sous les feux de la rampe. Hormis ses sorties médiatiques, l’Archevêque Emérite de Lomé a entrepris la semaine dernière de rendre visite aux détenus de la prison civile de Lomé, en l’occurrence à ceux qui sont privés de liberté dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat. A l’issue de cette visite, il lancé un appel en direction du chef de l’Etat afin que ces derniers sont élargis. A en croire ‘’Flambeau des Démocrates’’, le doyen des évêques du Togo entend s’investir pour « l’apaisement, la réconciliation et la paix » au Togo. « Le combat que je mène, c’est la paix au Togo. C’est ce combat que je suis décidé de mener avant de partir rendre des comptes à Dieu », explique-t-il dans des propos rapportés par l’hebdomadaire.

‘’Le Combat du Peuple’’ lui, présente Monseigneur Kpodzro comme un loup sous les oripeaux d’agneau. Le journal croit savoir que le prélat a « pactisé avec le diable » et assure que l’homme qui a dirigé la conférence nationale « revient à la charge lorsque l’opposition est essoufflée dans le but d’attiser le feu pour entretenir la flamme de l’insurrection ». Quoi qu’il en soit, c’est une « perche inattendue » que le l’Archevêque émérite tend au président de la République pour libérer son frère, relève ‘’Le Correcteur’’. « Faure Gnassingbé va-t-il laisser mourir Kpatcha en prison ? » se questionne le bihebdomadaire.

L’autre sujet en lien avec la politique évoqué par les confrères est relatif à la coalition des partis de l’opposition. A en croire ‘’Liberté’’, la cohésion qui faisait la force de ce regroupement a déserté ses rangs, tant et si bien que sa « survie même est en péril ». Cette coalition a « montré sa vraie face après ses échecs répétés et ses membres doivent se ressaisir à temps pour éviter un suicide collectif », commente ‘’Nouvelle Opinion’’. Il est annoncé un conclave cette semaine à laquelle ne devrait vraisemblablement pas prendre part le CAR qui en a informé la coordinatrice Brigitte Adjamagbo. Il n’en faut pas plus pour que ‘’La Voix du Peuple’’ rappelle que les membres de la C14 sont désormais à 12 après le retrait du MCD et les velléités du CAR. « A quand la C11 ? » ironise le journal. De son côté, ‘’Le Liberal’’ se demande si la coalition « peut se permettre » de ne pas prendre part aux prochaines élections locales après avoir boycotter les législatives du 20 décembre dernier.

  • Lutte contre la corruption au Togo

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilés (HAPLUCIA) chargée de connaître des dossiers liés à ce fléau a validé vendredi dernier son plan stratégique 2019-2023 pour mieux remplir sa mission, renseigne ‘’Le Liberal’’. Pendant ce temps, le Togo régresse de 12 points dans l’indice de la perception de la corruption, informe ‘’Flambeau des Démocrates’’ qui conclut que du boulot attend la HAPLUCIA.

Et ‘’Forum de la Semaine’’ donne à savoir que cette Autorité a décidé de porter devant la justice togolaise les affaires de la gestion des Coupes d’Afrique des Nations de football 2013 et 2017 ainsi que de la réhabilitation de la route Lomé-Anfoin. Là-dessus, ‘’Togomatin’’ s’interroge : « bientôt de gros poissons dans les filets de la HAPLUCIA ? » Pour ‘’Le Correcteur’’, il ne s’agit ni plus ni moins que du « folklore ». « Combien de temps va durer cette comédie de la HAPLUCIA ? » écrit la publication.

Dans un tout autre registre, ‘’Togomatin’’, ‘’Le Liberal’’ et ‘’Forum de la Semaine’’ signalent que le Plan National de Développement (PND) du Togo a été salué au Forum Business Afrique organisé vendredi à Paris. Le PND est « le nouveau pactole trouvé pour abuser les Togolais », souligne ‘’Le Correcteur’’.

Par ailleurs, ‘’Liberté’’ observe que le riz birman qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps est « impropre en Guinée » et finalement « propre au Togo ». Il y a « anguille sous roche » dans cette affaire, mentionne ‘’Flambeau des Démocrates’’.

En outre, ‘’Liberté’’ informe que les « désertions » se multiplient dans les rangs des forces de sécurités au Togo. Aussi, toujours selon le quotidien, le ministre Yark Damehame a-t-il ordonné la confiscation des passeports des agents rentrés de missions.

Le Service de Presse/HAAC

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *