La désunion semble frapper à la porte de la coalition des partis de l’opposition. Les journaux parus ce mercredi évoquent le sujet. Ils s’intéressent également au lancement vendredi prochain des travaux de construction d’un hôpital de référence et à la lutte contre la corruption au Togo.

  • Signes de division au sein de la coalition

La coalition des partis de l’opposition va-t-elle résister au vent de la division qui semble lui souffler dessus ? 14 au départ, ce regroupement s’est retrouvé avec 13 membres après que le MCD a décidé de reprendre sa liberté politique. Mais à quelques jours d’un conclave que cette coalition entend organiser, c’est un autre parti qui cristallise les attentions. Le CAR, aux travers d’une correspondance a signifié aux responsables de la coalition qu’il n’entend pas prendre part à ces assisses. Et depuis, la presse questionne l’avenir de ce regroupement. Pour ‘’Dounia le Monde’’, les « dissensions » qui étaient imperceptibles ont fini par se « révéler au grand jour » avec l’attitude du MCD et du CAR. Il y a clairement un « malaise au sein de la C14 », conclut l’hebdomadaire.

Au-delà d’un simple malaise, c’est la dynamique unitaire qui est « sérieusement mise à mal » au sein de cette coalition « qui risque de s’éclater dans les prochains jours vu la tension vive entre les membres », souligne ‘’Le Dialogue’’. La coalition partie pour faire long feu, il fallait s’y attendre, car c’était « une union de façade qui a fini par monter son vrai visage », explique ‘’Le Magnan Libéré’’. « A qui profitera l’éclatement de la C14 ? » En tout cas, pas à la coalition, écrit ‘’Liberté’’. Le quotidien signale que le cas échéant, les « effets » de l’éclatement seront « dévastateurs ». Pour sa part, regrettant l’attitude de certains leaders, ‘’La Manchette’’ appelle à « tourner la page de la coalition ».

  • Lancement des travaux de construction d’un hôpital de référence

Selon ‘’Forum de la Semaine’’, c’est le chef de l’Etat en personne qui procédera à la pose de la première pierre, le 15 février prochain, pour la construction de cette infrastructure sanitaire. Toujours à en croire le quotidien privé, « cet hôpital de classe internationale devrait disposer de 300 lits avec des équipements plus modernes ». Baptisé Saint Pérégrin, il sera érigé sur un domaine de 60. 000 mètres carrés. Et ce n’est pas tout. Ce complexe offrira dès sa mise en service, une capacité de 80.000 consultations par an et 10. 000 hospitalisations chaque année, détaille ‘’Le Libéral’’. « L’espoir renait donc pour les Togolais qui vont pouvoir constater dans les mois à venir l’installation d’un hôpital de référence », commente ‘’Le Dialogue’’. Et d’ajouter : « vivement que cette initiative puisse s’accélérer au bénéfice des populations ».

  • Lutte contre la corruption au Togo

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) se retrousse les manches. Ainsi que le relève ‘’Le Magnan Libéré’’, elle compte « traduire devant la justice, toute personne impliquée dans les détournements », notamment dans le dossier de la gestion des fonds des CAN 2013 et 2017 et celui de la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin. « Il faut aller plus loin que ça et regarder aussi dans l’administration publique, les sociétés étatiques et paraétatiques », encourage le confrère. « Ira-t-elle jusqu’au bout ? » se demande ‘’Le Libéral’’. Autre interrogation, cette fois-ci de l’hebdomadaire ‘’La Lanterne’’ : « La HAPLUCIA a-t-elle les couilles solides pour traquer les pontes du pouvoir ? » Dans tous les cas, le journal pense que « la riposte à la corruption doit cesser d’être une comédie à plusieurs tours, destinée à divertir l’opinion de l’essentiel ».

Les publications du jour ont aussi abordé la question relative aux élections locales. « Les chancelleries s’impatientent », mentionne ‘’Fraternité’’. « Les organiser va permettre de renforcer la démocratie au Togo », assure l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Togo, David Gilmour dans des propos rapportés par ‘’Togomatin’’. Et quelle sera l’attitude des partis membres de la coalition cette fois-ci ? « Iront-ils à ces élections sans les réformes et avec ce lourd bilan de morts sur leur conscience ? » se demande ‘’La Lanterne’’.

En outre, les journaux parus ce jour se font l’écho des déclarations de Kako Nubukpo. « Le Togo ne pourra pas se construire avec un bloc contre l’autre », déclare-t-il dans ‘’Forum de la Semaine’’. « L’ex-ministre se positionne-t-il arbitre entre les acteurs politiques ? » se demande ‘’Togomatin’’. Autre morceau choisi de sa sortie dans ‘’Le Messager’’ : « il faut qu’on ait des dirigeants qui ont à cœur le sens de l’intérêt général ».

Le Service de Presse/HAAC

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *