La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) dispose désormais de son plan stratégique de développement. Ce document qui définit et oriente les actions de l’instance de régulation des médias pour les 5 prochaines années a été adopté le lundi 8 avril 2019 à l’issue d’un atelier organisé à l’Hôtel 2 Février à Lomé. Une centaine de participants représentant les organisations professionnelles de la presse, les structures de formations en journalisme et communication, la société civile, l’administration publique, les partenaires techniques et financiers, le secteur de la publicité, du cinéma et les vidéoclubs a pris part aux travaux.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la HAAC, M. Pitalounani TELOU, a relevé les mutations profondes enregistrées dans le secteur de la communication qui rendent nécessaire la restructuration de l’institution. Cela induit inévitablement des défis que le plan stratégique entend aider à relever. La réussite de ce pari qui colle aux exigences du Plan national de Développement (PND), a expliqué le président, nécessite la conjonction des efforts et devra passer par l’accompagnement du gouvernement. M. TELOU a, enfin, exprimé l’engagement de la mandature actuelle de la HAAC à « s’investir pleinement, aux côtés du gouvernement, dans le processus de mise en œuvre des réformes, notamment, en termes de mobilisation des médias pour la vulgarisation du PND ».

Au cours de la cérémonie de clôture, le président de la Haute Autorité a remercié les agences du Système des Nations unies pour leur accompagnement. Par ailleurs, il leur a lancé un appel à la mobilisation, en faveur de la HAAC, des fonds nécessaires à la mise en œuvre du plan.

Pour le Coordonnateur Résident du Système des Nations unies au Togo, M. Damien MAMA, la décision prise par le Premier Ministre de présider personnellement la cérémonie de clôture de l’atelier traduit à n’en point douter, « la volonté du gouvernement togolais de ne ménager aucun effort pour donner à la HAAC tous les outils nécessaires à la réussite de sa noble mission afin qu’elle contribue efficacement à la réalisation de l’effet 1.10 du Plan National de Développement qui vise la transformation du paysage médiatique ». M. MAMA a également réitéré l’engagement du Système des Nations unies à accompagner la HAAC dans sa politique de modernisation. Il a aussi souligné qu’un paysage médiatique libre et responsable devrait aider le Togo à promouvoir son image, à travers les investisseurs, à créer des ponts et à permettre la mobilisation des compétences et valeurs togolaises, où qu’elles se trouvent.

En présidant la cérémonie de clôture de l’atelier en présence des membres du gouvernement, le Premier Ministre, M. Komi Sélom KLASSOU, a félicité l’initiative prise par la Haute Autorité de se doter, à travers le plan stratégique, d’un cadre d’exercice de sa mission, d’autant que ce projet prévoit de faire des médias et de ceux qui les animent, de véritables acteurs de développement.

M. KLASSOU a, en outre, rassuré la HAAC que « le gouvernement jouera pleinement sa partition dans la mise en œuvre de ce plan stratégique, en intégrant dans le budget-programme les activités qui sont déclinées et priorisées ». Il a, par ailleurs, invité les acteurs du monde des médias et de la communication à œuvrer à la pérennisation de la liberté de presse en l’adossant à la responsabilité sociale et surtout au respect des valeurs éthiques et déontologiques.

D’abondants échanges enrichis par les contributions des instances de régulations des médias du Benin et du Burkina Faso représentées à l’atelier ont permis d’impliquer toutes les parties prenantes et de consolider ainsi les actions à mener.

Le document adopté a été remis au Premier ministre. Conçu avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le plan stratégique de la Haute Autorité s’articule sur cinq (5) axes, notamment :

  • la consolidation du développement institutionnel de la HAAC par une réorganisation des cadres administratif et financier;
  • la consolidation du cadre du monitoring par la création d’antennes régionales ;
  • la consolidation des cadres d’exercice et des capacités des professionnels ;
  • le renforcement du cadre interrelationnel avec les acteurs du secteur des médias et de la communication ;
  • l’amélioration de l’image de marque et le renforcement de la notoriété institutionnelle de la HAAC.

Cette feuille de route est déclinée en actions précises à mener à court, moyen et long terme. Les phases de rédaction et d’adoption du plan achevées, l’étape suivante consistera à mobiliser les moyens pour mettre en œuvre toutes ces actions, en cohérence avec la mission de régulation et de protection des médias dévolue à l’institution.

Le Service de Presse/HAAC

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *