Les processus de mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles connaît une nouvelle étape depuis hier à l’Assemblée nationale. Cet état de fait intervient dans la fièvre de la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance du Togo. Tels sont les sujets phares traités par les journaux parus ce mercredi.

  • Examen du projet des réformes à l’Assemblée nationale

Cet examen a débuté hier à la commission des lois, rapportent les publications du jour. Le mérite reviendra donc à la 6è législature de faire aboutir ce projet tant attendu. Cela tombe bien, puisque c’est une Assemblée « homogène » qui va réviser la constitution entre temps « toilettée par un parlement monocolore », relève ‘’La Montagne’’. Le quotidien ‘’Liberté’’ préfère être dubitatif, car « avec le pouvoir en place, on n’est sûr de rien ». Pour le confrère, « une chose est de débuter l’étude en commission du projet de loi et une autre est de le conduire rapidement au bout ». Aussi, le tabloïd s’interroge-t-il sur le texte de réformes soumis à l’examen des députés.

Sur ce dernier point, ‘’La Dépêche’’ informe qu’il s’agit du « même texte envoyé par Faure Gnassingbé en 2018 ». Selon l’hebdomadaire, les modifications que porte ce projet concernent les articles 59, 60 et 100 relatifs à la limitation du mandat présidentiel, au mode de scrutin et à la composition de la Cour constitutionnelle ainsi qu’à la durée du mandat de ses membres. Là-dessus, ‘’Dounia le Monde’’ explique que « le Togo sera bientôt en norme avec les recommandations de la CEDEAO ».

Seulement voilà, le texte en étude à la Représentation nationale ne reçoit pas un écho favorable auprès de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. Ainsi que le rapportent ‘’Actu Express’’ et ‘’La Lanterne’’, l’Archevêque émérite de Lomé estime que ce projet « ne répond pas aux aspirations du peuple » et suggère que l’Assemblée nationale planche plutôt sur la proposition de l’expert de la CEDEAO. D’après ‘’La Dépêche’’, c’est « sous la pression des Américains et des Allemands » que le président de la République a soumis le projet de loi portant réformes au parlement. Quoi qu’il en soit, les réformes doivent être mises en œuvre, « même si c’est à minima », souligne ‘’La Lanterne’’.

 

 

  • Activités en prélude au 27 avril

Le 49è anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale c’est dans quelques jours. Plusieurs activités sont prévues dans ce cadre. Le clou de la célébration est prévu samedi prochain avec le défilé militaire et civil en présence du chef de l’Etat. L’inauguration du nouveau port de pêche et de la cité administrative a lieu ce mercredi, informe ‘’Dounia le Monde’’ et ‘’Le Magnan Libéré’’. Le coup d’envoi de la mise en œuvre des activités a été donné hier à l’intérieur du pays où le président de la République a procédé à l’inauguration d’une usine de fabrication de fer à béton à Kara, note ‘’Togomatin’’.

Mais pas seulement. Faure Gnassingbé a procédé également au lancement de l’opération de transferts monétaires. ‘’Forum de la Semaine’’, ‘’Le Magnan Libéré’’, ‘’Le Dialogue’’ et ‘’Le Messager’’ informent que 61 000 ménages y ont bénéficié. Toute chose qui, à en croire ces journaux, participe de la lutte contre l’extrême pauvreté. ‘’Liberté’’ qui ne voit pas les choses de la même manière a sorti sa calculette et se rend compte que chaque ménage ne percevra que 166 FCFA par jour, tous les trois mois, soit 15. 000 FCFA.

Dans le reste de l’actualité telle que traitée par les journaux, la « décapitation » programmée du PNP. Un projet contre lequel s’insurgent les partis politiques de l’opposition, informe la presse du jour. Elle donne à savoir que l’opposition a dû délaisser momentanément la « guéguerre » en son sein pour faire chorus derrière le PNP dont certains membres seraient interpellés.

Le Service de Presse/HAAC

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *