La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a rencontré le mardi 02 août 2016, à son siège à Lomé, ses partenaires acteurs du monde de la publicité médiatique et projectionnistes de films vidéos et de matchs de football en direct.

La rencontre présidée par le nouveau président de la HAAC-TOGO, M. Pitang TCHALLA, a permis de jeter les bases des échanges d’une réflexion visant à recueillir les avis et propositions concrètes pour une réglementation efficace par de nouvelles normes, des secteurs de la publicité médiatique, des vidéoclubs et centres de projection des films et des matchs de football en direct aujourd’hui très pollués par des contenus qui heurtent les valeurs morales et sociales.

Cette réunion marquée par la présence du ministre en charge de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, Guy Madjé LORENZO, est d’autant plus justifiée aujourd’hui au Togo qu’il est observé un flux d’affiches publicitaires et un foisonnement des vidéos clubs, des centres de projection de football en direct exerçant en toute violation de la réglementation en vigueur régissant ces secteurs.

Dans son allocution de circonstance, le président de la Haute Autorité a rappelé aux participants la mission assignée à l’Institution de régulation avant de planter le décor des échanges en dressant un tableau synoptique des dysfonctionnements observés dans les secteurs suscités.

Ces dysfonctionnements, dira-t-il, doivent être corrigés, à travers une approche inclusive et participative exigeant l’implication directe non seulement de tous les prestataires de services de la chaîne, mais aussi de l’administration publique à travers la HAAC, la mairie, les ministères de l’Administration Territoriale et de la Sécurité pour aboutir à un projet consensuel de texte de loi à soumettre au législateur pour que de l’informel, ces secteurs deviennent à tous égards formels.

Auparavant, le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, Guy Madjé LORENZO, a exhorté les responsables des vidéoclubs, des centres de diffusion des matchs de football en direct, des agences de communication et de production ainsi que les régies publicitaires à une réflexion féconde sur l’objet de la rencontre et à plus d’engagement à aller de l’avant pour sortir les secteurs de l’ornière de l’insécurité morale et civile pour tous, puis économique et organisationnelle pour les promoteurs.

Il a par ailleurs réitéré la détermination du gouvernement à assainir les secteurs de la publicité et de la projection des films et des matchs de football en direct pour faire en sorte que ces sites puissent offrir aux populations togolaises des services de qualité.

Au cours des échanges, le président du Comité Technique Agence de Communication, Production, de la Publicité et des Affiches, M. Benjamin AGBEKA et sa collègue du Comité de la Télévision, du Cinéma et des Vidéoclubs, Mme Aminata ADROU ont évoqué les différents maux qui minent leur domaine d’intervention ainsi que les défis à relever.

Quant aux participants, ils ont salué et félicité la HAAC pour cette initiative. Conscients du danger que représente le défaut d’une réglementation efficace de leurs secteurs menacés par l’amateurisme hypothéquant par conséquent leur avenir, ils se sont résolus à travailler main dans la main aux côtés de la HAAC en vue d’un bon assainissement du cadre réglementaire et économique de leurs activités.

Service de Presse de la HAAC-TOGO

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *