Dans leur livraison du jour, les publications évoquent la situation liée au coronavirus au Togo et dans le monde.
Après un répit de quelques jours observé dans l’enregistrement des cas positifs, le covid-19 a révélé hier 4 nouveaux cas positifs informe la presse. Une dizaine de personnes ont été déclarées guéries. Malheureusement, deux autres patients ont perdu la vie. Ces deux nouveaux décès « inquiètent », note ‘’L’Union pour la Patrie’’. Il faut dès à présent recenser tous les cas contacts de ces personnes. Une tâche « fastidieuse dans la mesure où elles sont décédées », relève le bihebdomadaire. Des membres du personnel peuvent possiblement en faire partie. A en croire ‘’Le Canard Indépendant’’, une quinzaine de personnes composée de médecins, infirmiers et gardes malades ont été immédiatement mises en quarantaine par mesure de précaution.

‘’Courrier de la République’’ donne à savoir que cette pandémie affole les compteurs dans le monde entier. D’après le journal, « le virus a fait plusieurs dizaines de milliers de morts, des millions de contaminés et a mis en confinement plus d’un milliard de personnes ». ‘’Echos du Pays’’ observent que le Togo est « sur tous les fronts » de la riposte contre la pandémie. Des mesures économiques et sociales y été prises, souligne l’hebdomadaire. Il s’agit de « mesures fortes, courageuses et exceptionnelles », renchérit ‘’Libération’’. L’Université de Lomé appuie la stratégie de lutte de contre le virus. ‘’Le Républicain-Infos’’ informe que des chercheurs y ont fabriqué un respirateur artificiel. Et ce n’est pas tout, plus de 10 000 litres de solution hydro alcooliques ont été écoulés par l’UL, ajoute la publication.

Parmi les mesures prises par les plus hautes autorités du pays dans le cadre de la riposte contre le covid-19, figure le programme Novissi. En une semaine, ce programme compte 421 205 bénéficiaires dont 276 046 femmes et 145 159 hommes sur un total de 954 119 personnes enregistrées, renseigne ‘’Togoréveil’’. Seulement, il y a de ‘’petits malins’’ qui ont entrepris d’usurper l’identité des autres pour bénéficier du programme. Alors, quel sort est réservé à tous ces Togolais dont les références de la carte ont été indument utilisées par des personnes non qualifiées ? s’interroge ‘’Le Changement’’.

‘’Echos du Pays’’ suggèrent de faire en sorte que toutes les couches vulnérables en soient bénéficiaires, entre autres, les professionnels des médias. « Le gouvernement doit trouver un mécanisme pour aider les organes de presse du privé qui sont également au front dans la sensibilisation depuis l’arrivée de la pandémie du covid-19 au Togo. Il peut penser par exemple à une aide exceptionnelle aux médias qui pourra être gérée comme l’aide annuelle de l’Etat à la presse ». Cette aide, explique le tabloid, « permettrait à beaucoup d’organes de presse de soulager un tant soit peu les employés et assurer le fonctionnement sur la période des trois mois que va durer l’Etat d’urgence sanitaire ».

Egalement au nombre des mesures prises relativement à l’Etat d’urgence sanitaire lié au coronavirus, le couvre-feu. Selon ‘’Le Perroquet’’, cette mesure fait l’objet de grincements de dents au sein de la population, car « certains hommes en uniforme, se prenant pour des divinités, commettent de graves exactions » sur des Togolais qui ont la malchance d’être surpris par la patrouille. Ce faisant, ils « violent les droits de l’Homme », assure l’hebdomadaire.

La fermeture des établissements scolaires fait également partie des décisions prises. Mais le ministre des Enseignements primaire et secondaire qui annoncé que les cours seront dispensés à la radio et à la télévision, rassure sur l’issue heureuse de l’année, rapportent ‘’Vérité des Peuples’’, ‘’Togoréveil’’ et ‘’Le Changement’’. ‘’Echos du Pays’’ pensent que la ‘’nouvelle trouvaille’’ ne va pas bénéficier à tous les élèves et suggèrent au gouvernement d’y surseoir et sonder la possibilité de rouvrir les salles de classe tout en « mettant en place des mesures draconiennes pour faire respecter les gestes barrières dans les établissements ». ‘’Le Perroquet’’ parle de « gestion approximative » du covid-19 et souligne la « nécessité de décréter un confinement général ou à défaut, rouvrir les écoles, autres lieux publics et lever le couvre-feu ». « Et si on prolongeait l’année scolaire ! » écrit ‘’Le Canard Indépendant’’.

‘’Le Canard Indépendant’’ qui craint que les Togolais ne portent la misère ‘’en bandoulière’’ lorsque la croisade contre le coronavirus sera achevée. C’est ce que le chef de l’Etat togolais veut éviter aux populations africaines. « La victoire dans la lutte contre le covid-19 sera jugée non seulement par notre capacité à sauver des vies mais aussi par notre capacité à empêcher des millions de personnes de retomber dans la pauvreté », explique Faure Gnassingbé dans une tribune publiée dans le Financial Times et dont se fait l’écho ‘’Togoréveil’’.

Dans le reste de l’actualité, les confrères reviennent sur le décès d’Edem Kodjo dont ils retracent la trajectoire politique. Ils s’intéressent également à Agbéyomé Kodjo. A propos du président du MPDD, ‘’Le Républicain-Infos’’ informe qu’il projette de prêter serment le 4 mai prochain. L’ancien Premier ministre est téléguidé par Monseigneur Kpodzro, fait observer ‘’Courrier de la République’’. ‘’Vérité des Peuples’’ se demande jusqu’où ira l’ancien directeur général du port autonome de Lomé dans son « obsession » à s’asseoir dans le fauteuil présidentiel. Quant à ‘’Le Perroquet’’, il suggère aux autorités de « mettre balle à terre » dans le dossier Agbéyomé Kodjo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *