Les journaux parus ce lundi reviennent sur la réunion annuelle du Haut Conseil pour la Mer tenue jeudi dernier à Lomé. Ils se font également l’écho de l’édition 2016 de Miss Togo.

Nous débutons cette revue par les échanges qu’une délégation de la HAAC a eus avec les organes de presse de Plateaux Ouest jeudi dernier à Kpalimé. ‘’Togo-Presse’’ qui en fait un compte rendu indique que l’objectif de ces échanges était de rappeler la mission de l’instance de régulation et de rappeler aux professionnels des médias la partition qui doit être la leur.

La délégation de la HAAC a aussi entretenu les participants à cette rencontre sur la délivrance de la carte de presse, la publicité et le renouvellement des autorisations d’installation et d’exploitation des radios et télévisions.

  • Sécurité et sûreté maritimes

Le temps fait ses grandes avancées vers octobre prochain, mois dans lequel le Togo va abriter le sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes. Les préparatifs sont dans la dernière ligne droite et les plus hautes autorités du pays sont à la manœuvre pour que cet important rendez-vous soit couronné de réussite.

C’est à cet effet que le Haut Conseil pour la Mer a tenu jeudi dernier sa réunion annuelle pour faire le point et envisager les réajustements nécessaires. Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a présidé cette rencontre a donné des « orientations » pour que toutes les dispositions soient prises afin qu’aucun détail ne soit négligé.

Ces instructions ont été bien reçues par le Haut Conseil qui a pris certaines décisions, rappelle ‘’Lettre de la Kozah’’.

En tout cas, par-delà toutes les dispositions qui sont en train d’être prises pour la réussite du sommet de Lomé, l’ambition du Togo est de « dompter l’espace marin », souligne ‘’La Montagne’’.

C’est le cas de le dire, rien n’a été épargné quant aux actions à mener pour que la satisfaction soit au rendez-vous au terme de la grande messe prévue dans la capitale togolaise. Infrastructures routières et hôtelières réhabilitées ou reconstruites, ville assainie. Mais pas seulement. La presse continentale s’est aussi invitée dans ce sommet à travers le réseau des Journalistes Africains pour la Sécurité Maritime. Tous ces aspects mis les uns aux côtés des autres font dire à ‘’Nouvelle Opinion’’ que le Togo « rassure davantage ».

Mais ‘’Le Correcteur’’ donne d’avoir une autre appréciation. Le bihebdomadaire indique que le boulevard de la Paix qui dessert l’Aéroport Gnassingbé Eyadema est toujours en chantier. Toute chose qui a entrainé « le courroux » du président de la République.

Le journal révèle également que l’enveloppe allouée au sommet qui ne durera que cinq jours s’élève à plus d’une dizaine de milliards de FCFA. Et ce n’est pas tout. L’organisateur de l’évènement empochera 3 milliards pendant que le ministre en charge des Infrastructures fait son « business » en acquérant « plusieurs dizaines de véhicules qui tombent déjà en panne ».

Par ailleurs, le confrère questionne l’opportunité de l’organisation de la rencontre de Lomé, étant attendu que les hôpitaux et écoles manquent cruellement de moyens et de matériel. Ainsi que les populations en général qui peinent à assurer leur subsistance.

‘’Liberté’’ abonde dans le même sens : « que cherche le Togo, pays non-pétrolier, en acceptant puiser dans ses maigres ressources pour faire tenir une pareille rencontre sur son sol ?» se demande le quotidien. Tout comme ‘’Le Correcteur’’, ‘’Liberté’’ évoque le budget trop élevé du sommet qui serait de 13 milliards de FCFA et ce, en dépit de « la baisse des actes de piraterie maritime et la non-contribution de l’UA ».

L’élection de Miss Togo 2016 est l’autre sujet abondamment traité dans les publications du jour. Et c’est Mlle Balbina Kokoè Mawubédzro d’Almeida, 20 ans, étudiante en 2è année de journalisme qui est été couronnée parmi les 20 candidates en lice.

Selon ‘’Le Combat du Peuple’’, « les actions au cœur du mandat social de la nouvelle Miss seront axées sur le plan national autour de l’entrepreneuriat des femmes démunies ».

Dans un autre registre, ‘’Liberté’’ constate que c’est « l’impasse totale après le folklore et la grande agitation » en ce qui concerne les réformes et les élections locales. Mais Christophe Tchao explique dans les colonnes de ‘’Forum de la semaine’’ que le « véritable obstacle au consensus » nécessaire à la mise en œuvre des réformes est l’ANC.

« Fabre et le CAP 2015 tournent à vide », mentionne ‘’Le Combat du Peuple’’.

En outre, ‘’Le Combat du Peuple’’ s’attarde sur la ministre des Télécommunications qui, selon lui, parle plus que n’agit alors que la qualité de la connexion internet au Togo laisse à désirer. L’hebdomadaire lui suggère de cesser « d’amuser la galerie ».

Le même journal consacre également un article à l’homme politique Nicodème Habia. L’ancien député UFC est présenté par la publication comme un « foutriquet qui doit cesser de déblatérer ».

Les sujets sus-évoqués ont aussi intéressé les médias en ligne. Au surplus, ils ont abordé le ‘’wacemgate’’. Le site web ‘’27avril.com’’ accuse le président de la République de « fuir ses responsabilités » ; celles qui auraient consisté à limoger le Premier ministre, Sélom Klassou impliqué dans ce dossier d’après certains journaux.

 

Service de Presse/HAAC

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *