Les journaux parus ce mardi commentent le départ de Yahya Jammey du pouvoir en Gambie. Ils évoquent également le match du Togo contre la République Démocratique du Congo en Coupe d’Afrique des Nations de football.

Après plusieurs semaines d’incertitudes, la situation se décante peu à peu en Gambie. Si le président élu, Adama Barrow se trouve encore au Sénégal en attendant que les conditions sécuritaires soient réunies avant de regagner Banjul, son prédécesseur lui est parti en exil en Guinée Equatoriale.

Les publications du jour qui s’intéressent au sujet, questionnent le prochain pays après la Gambie à être ‘’dans la ligne de mire’’ de la CEDEAO et de la communauté internationale.

‘’L’Alternative’’ explique que la Gambie et le Togo étaient jusque-là les deux pays à s’opposer à certains principes clés de la démocratie, à l’instar de la limitation du mandat présidentiel, d’un scrutin à deux tours, et à ne pas connaitre l’alternance.

Yahya Jammet parti, « il ne reste que le Togo sur lequel les projecteurs seront plus jamais braqués», note le bihebdomadaire. Précisément, sur Faure Gnassingbé qui « n’est pas prêt de quitter le Palais de la Marina et qui multiplie les manœuvres pour garder le pouvoir le plus longtemps possible ». Aussi, croit-il savoir que « les choses risquent de se compliquer pour lui les mois à venir sur le plan diplomatique régional et bien au-delà ».

« Le Togo guetté par le syndrome gambien de Yahya Jammeh », renchérit ‘’L’Indépendant Express’’. Le tabloïd fonde son analyse sur la longévité au pouvoir de feu Gnassingbé Eyadema caractérisée par certains «évènements douloureux », la « fraude » lors des consultations électorales, « la succession de père en fils dans un bain de sang »,
l’absence des réformes majeurs et la « confusion maintenue par Faure Gnassingbé sur un probable quatrième mandat ».

« Tous ces éléments atypiques font croire à l’opinion nationale et internationale que le prochain dépoussiérage démocratique sera le Togo », conclut le confrère. Toutefois, le journal dit ne pas savoir pour l’instant « à quelle période et dans quelles conditions », notre pays sera contraint à vivre la situation gambienne.

En tout cas, ‘’L’Alternative’’ invite le chef de l’Etat togolais à « tirer les leçons des évènements intervenus en Gambie avant que le monde ne s’effondre sur lui, car l’aspiration des peuples à la démocratie est universelle et nul ne saurait, quelle que soit sa force, s’opposer éternellement cette volonté ».

Les leçons, ‘’Togomatin’’ en tire lui aussi. Et la principale, d’après le bihebdomadaire, c’est « l’échec » de la CEDEAO à régler cette crise que seuls deux présidents, guinéen Alpha Condé et mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz ont pu dénouer.

Le confrère pointe du doigt la « résolution non démocratique de la crise », dans ce sens que l’organisation sous-régionale a délibérément choisi de balayer d’un revers de la main la requête de M. Jammeh de décompte des voix. Conclusion : le règlement de la crise gambienne « pose avec une acuité particulière, le problème de la capacité de la CEDEAO dans la prévention et la résolution des conflits dans l’espace ouest-africain ».

‘’Liberté’’ elle, revient sur l’information et la contre-information de la participation de soldats togolais à l’opération militaire qui s’apprêtait à intervenir en Gambie pour faire partir Yahya Jammeh. Le journal indique que l’information avait été donnée par le porte-parole de l’armée sénégalaise avant qu’une source au sein des FAT ne la démente sous couvert d’anonymat. « Quel crédit peut-on accorder à un démenti sous couvert d’anonymat » se demande le tabloïd qui observe que c’est bien un « drôle de démenti ».

Dans un registre différent, ‘’L’Indépendant Express’’ fait observer que la scène politique togolaise continue d’être animée par des ‘’vétérans’’ qui rechignent à faire confiance aux jeunes. L’hebdomadaire illustre ses écrits par le retour de Me Yaovi Agboyibo à la présidence du CAR. A l’en croire, cette posture des ‘’vieux’’ leaders de l’opposition qui font tout pour s’éterniser à la tête de leurs formations est rédhibitoire à l’alternance tant recherchée. Le constat est tout autant valable pour le parti au pouvoir qui « rappelle constamment des dinosaures fatigués pour sauver des situations », précise la publication.

De Me Agboyibo, il en est également question dans ‘’Forum de la Semaine’’ qui reprend une dépêche de l’agence de presse ‘’Savoir News’’ pour ainsi rapporter la position de l’ancien Premier ministre sur la création de la commission de réflexion sur les réformes. « Cette initiative n’est pas du tout conforme aux prescriptions de l’APG », opine-t-il.

Pour sa part, ‘’L’Alternative’’ à travers sa chronique politique exhorte implicitement à une « levée de boucliers » contre cette commission qualifiée de « fantoche » mise sur pied pour des réformes « biaisées ».
L’autre sujet abondamment commenté par la presse du jour reste le troisième match de poule du Togo à la CAN de football.

Après un match nul et une défaite, les Eperviers jouent ce soir contre les Léopards de la République Démocratique du Congo avec l’obligation de l’emporter pour accéder au tour suivant, souligne ‘’Togomatin’’. Alors, « rachat ou enfer ? » s’interroge ‘’Forum de la Semaine’’. Ils doivent « vaincre ou mourir ! » s’exclame ‘’L’Alternative’’ pour reprendre un pan de l’hymne national du Togo.

Le premier élément galvaniseur pour ne pas mourir est « l’appel de Faure Gnassingbé à la mobilisation de tous » autour de l’équipe nationale, relève ‘’L’Union pour la Patrie’’ qui assure que les poulains du sélectionneur Claude Le Roy vont « mouiller le maillot ». Emmanuel Adébayor se trouve dans la même logique. Le capitaine « promet le miracle contre la RDC », mentionne ‘’L’Indépendant Express’’.

Après la deuxième rencontre du Togo face au Maroc soldée par la défaite 3-1, des supporters furieux contre Agassa Kossi ont eu la mauvaise idée de tenter de mettre à sac le domicile du portier des Eperviers et de menacer les membres de sa famille. « Ce qui est arrivé à Kossi Agassa l’a beaucoup perturbé et a abîmé moralement toute l’équipe », signale Claude Le Roy dans ‘’Forum de la Semaine’’.

L’attitude est condamnée par ‘’Togomatin’’ qui commet un éditorial dans lequel il recommande d’« apprendre de l’échec en football ». « Les Togolais doivent cesser de s’en prendre aux joueurs et à leurs biens », martèle ‘’L’Alternative’’.

Par ailleurs, Certains journaux s’intéressent au processus de décentralisation en cours au Togo. ‘’Togomatin’’ rappelle qu’il a été créé un Conseil National de Suivi consacré à la thématique et explique que la mise sur pied de cette structure « témoigne de la volonté du gouvernement de conduire à terme » ce processus.

L’analyse est toute autre dans les colonnes de ‘’Liberté’’. Le quotidien privé parle de « manœuvres dilatoires » et estime que le pouvoir a créé ledit Conseil pour « noyer la problématique » de la décentralisation. Et de rapporter les propos d’une « source onusienne » qui confirme que « ‘’Faure Gnassingbé n’a aucune volonté d’organiser les élections locales’’ ».

Les élèves eux, ne sont pas sortis de l’auberge, quant aux mouvements de débrayages qui perturbent les cours. ‘’Liberté’’ informe en effet que les enseignants viennent de déposer sur la table du ministre des Enseignements primaire et secondaire un mot d’ordre de sit-in de quatre jours à compter du 31 janvier prochain pour protester contre l’insatisfaction de leurs revendications.

C’est une « pression » sur le groupe de travail mis en place par le Premier ministre Komi Sélom Klassou, écrit ‘’Forum de la Semaine’’.

En outre, ‘’L’Alternative’’ renseigne que CECO BTP s’est « débarrassée » de 800 employés la semaine dernière. Cette entreprise a « touché le fond et est désormais irrécupérable », ajoute le bihebdomadaire.

Au surplus, ‘’Togomatin’’ informe que le Togo est « rééligible » au programme Compact du Millenium Challenge Account. De son côté, ‘’L’Indépendant Express’’ donne à savoir que le Togo, classé 30ième sur 38, fait partie des pays les moins prospères de l’Afrique. La première place de ce ranking est occupée par l’Afrique du Sud. Notre pays, dans un autre classement (28ième sur 54) publié dans ‘’Liberté’’ a un passeport des moins favorable pour voyager. Le plus favorable étant celui des Seychelles.

Quant à ‘’Togo-Presse’’, elle rappelle que le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) a organisé le week-end dernier une journée de réflexion sur « l’ethnie en politique au Togo ».

Et puis, ‘’Liberté’’ tire la sonnette d’alarme à propos « des tonnes d’oignons avariés jetés sur le dépotoir d’Akodesséwa et remis sur le marché ».

Le Service de Presse/HAAC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *