4è mandature : rencontres sectorielles entre les membres et le personnel

La gestion basée sur l’écoute, c’est le signe particulier de la nouvelle mandature. Hier, c’était tout le personnel, aujourd’hui ce sont des rencontres sectorielles. Les nouveaux membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) échangent tous azimuts avec les ressources humaines de l’institution. Le mardi 28 juin 2016, le président Pitang TCHALLA et ses collègues se sont entretenus avec les structures et services suivants :

  • Cabinet du président
  • Secrétariat particulier du président
  • Service des Affaires Juridiques
  • Service Internet
  • Secrétariat Général
  • Renseignement
  • Standard
  • Service sécurité des membres
  • Service de garde

L’objectif de ces rencontres est d’échanger avec le personnel sur les difficultés auxquelles il est confronté dans l’accomplissement de ses tâches quotidiennes.

P1200577

Les uns après les autres, les différents structures et services ont pris la parole pour passer en revue les problèmes rencontrés. Ceux-ci sont d’ordre infrastructurel,  matériel et relatifs à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs de la Haute Autorité.

Le Président en a pris acte. Il a promis les examiner avec l’ensemble des membres pour essayer dans la mesure des moyens disponibles d’y proposer des solutions.

Mais en attendant, Pitang TCHALLA a engagé le personnel à travailler sans relâche de sorte à infléchir l’image pas tout à fait reluisante de l’institution de régulation des médias au Togo. Une image terne qui doit, selon lui, faire place nette à la respectabilité. « De notre crédibilité dépendra l’écoute que les pouvoirs publics et partenaires voudrons nous réserver », a dit le président de la HAAC. Pour acquérir cette crédibilité, chaque membre du personnel, recommande-t-il, doit faire siennes les valeurs à l’instar de l’assiduité au travail, la ponctualité, le respect mutuel et surtout la disponibilité.

Ces rencontres sectorielles devraient se poursuivre dans la semaine avec les autres démembrements de l’institution, entre autres, la Division Monitoring .

 

 

 

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *