Le sommet sur la sécurité maritime fait la une des journaux parus ce lundi.

En guise de mise en bouche, nous évoquons la sortie médiatisée de la HAAC samedi dernier à l’occasion des 100 jours de la présente mandature.

Et pour ‘’Le Libéral’’, le bilan est « positif » au regard du travail abattu par l’équipe dirigée par Pitang TCHALLA. L’hebdomadaire se fait l’écho du propos du président de la Haute Autorité qui a, au cours de la rencontre, « souligné quelques préoccupations à savoir la nécessité pour les professionnels des médias de cultiver et renforcer la confraternité, la nécessité d’un dialogue permanent entre journalistes et acteurs de la vie publique, acteurs politiques et administratifs ».

« Il a aussi émis le vœu de voir les acteurs publics considérer les journalistes comme des amis mais aussi de prendre leurs responsabilités en adressant un droit de réponse lorsqu’ils estiment être froissés par un article de presse », poursuit la publication. Et d’ajouter que le président de la HAAC a, en outre, rassuré de défendre les droits et liberté des professionnels de la communication.

Pour ce qui est des perspectives la nouvelle équipe dirigeante, conclut le journal, « compte achever la relecture des textes sur la presse, les modalités d’obtention de la carte de presse, les modalités de prise en compte des médias en ligne et la formation des journalistes ».

Rendu similaire dans les colonnes de ‘’Courrier de la République’’ qui, tout comme ‘’Le Libéral’’, précise que la cérémonie a également été mise à profit par l’institution de régulation pour procéder à la signature de conventions de renouvellement d’autorisation d’installation et d’exploitation avec des sociétés de radio et télévision ainsi qu’à la remise solennelle des cartes de presses aux demandeurs.

  • Sommet sur la sécurité maritime

« Enfin le sommet tant attendu ! » s’exclame ‘’Le Libéral’’ qui rassure que cette fois-ci il n’y a aura pas de report. Les travaux démarrent ce lundi, relève ‘’La Montagne’’. ‘’Golfe Info’’ lui évoque les « ambitions de Lomé » en organisant cette conférence. C’est « la charte à tout prix », souligne ‘’Vision d’Afrique’’. Et les « dispositions » ont été prises à cet effet, explique Robert Dussey dans ‘’Nouvelle Opinion’’. Mais pas seulement. « Au-delà de cet objectif économique, voire environnemental, Lomé cherche avant tout, à revenir sur la scène internationale, pour de nouveau s’affirmer comme acteur régional, ou à défaut, sous-régional comme dans les années 1980 », ajoute ‘’Golfe Info’’. Même analyse dans ‘’Le Libéral’’.

Pour ‘’Le Combat du Peuple’’ c’est un véritable « pari » que les autorités togolaises, le chef de l’Etat en tête, ont su relever en n’épargnant aucun effort pour la réussite de ces assises. L’autre défi à relever reste l’hospitalité que tous les Togolais doivent faire montre vis-à-vis des délégations étrangères qui sont dans leurs murs, complète ‘’Courrier de la République’’.

En tout cas, nul besoin de rappeler l’intérêt que revêt la rencontre de Lomé aux yeux du gouvernement togolais. Il en a consacré son conseil des ministres vendredi dernier à l’effet de « plancher sur les objectifs », rapporte ‘’Nouvelle Opinion’’. Le chef de l’Etat togolais s’y est personnellement mis. A en croire le tabloïd, il a formulé le vœu afin que le sommet débouche sur des « résultats concrets ».

Seulement, « les Togolais ne parlent pas le même langage », observe ‘’Vision d’Afrique’’. En effet, pendant que le gouvernement s’affaire à la réussite de la conférence, le CAP 2015 entend manifester pendant la tenue du sommet. C’est un non-évènement indique ‘’Le Combat du Peuple’’.

Comme on peut le constater, l’on a un agenda sociopolitique surchargé cette semaine qualifiée par ‘’Le Correcteur’’ « de toutes les incertitudes ». La « sécurité est maitrisée pour le moment et après ? » s’interroge le bihebdomadaire.

Sur la toile le sommet sur la sécurité maritime est également commenté abondamment.

Le Service de Presse/HAAC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *