L’évolution technologique et les diverses mutations intervenues dans l’environnement médiatique induisent un changement de paradigme dans la régulation des médias. La réflexion est en cours au niveau des différentes instances de régulation des médias et de la communication, à l’instar du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC) et du Réseau Francophone des Régulateurs des Médias (REFRAM) pour trouver des solutions innovantes à l’effet d’adapter les moyens et méthodes de régulation à la nouvelle donne.

Ainsi, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) qui prend une part active aux activités de ces plateformes de régulation a entrepris de renouveler ses équipements techniques de monitoring. Il s’agit d’équipements qui permettent de procéder à l’enregistrement de toutes les émissions des radios et télévisions sur un territoire donné afin de mieux assurer le suivi du respect de leurs cahiers des charges. La maturation de ce projet a abouti à l’acquisition auprès de l’instance sœur du Maroc, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), d’un logiciel performant dénommé la ‘’HACA Médias Solution’’ qui recèle d’outils innovants pour dynamiser la régulation des médias. Cette solution était d’ailleurs devenue nécessaire suite aux défaillances constatées avec les anciens équipements, qui datent de 2013 devenus d’ailleurs obsolètes depuis 2017.
Les travaux d’installation des équipements et du logiciel ont pris fin vendredi 02 novembre 2018 et la HAAC a réceptionné ces équipements au cours d’une cérémonie organisée le lundi 05 novembre 2018 à son siège, en présence du Directeur Général et des experts de la HACA.

Présidée par M. Pitalounani TELOU, Président de la Haute Autorité, cette cérémonie à laquelle ont pris part les membres et le personnel de l’institution a été marquée, entre autres, par l’allocution du Rapporteur de la HAAC, M. Mathias AYENA qui a retracé le chemin parcouru pour aboutir à l’installation des équipements. Aussi, a-t-il salué les liens de partenariat que la HAAC souhaite voir davantage renforcés avec la HACA. Et d’ajouter : « Je reste convaincu que nos deux institutions continueront de développer ce partenariat fructueux dans le cadre des échanges de bonnes pratiques en matière de régulation des médias, sur les plans bilatéral et multilatéral ». M. AYENA, par ailleurs président du comité technique Radio, a au nom du président de la HAAC, exhorté le personnel du monitoring à se mettre à la tâche pour un rendement optimal.

Auparavant, le Directeur Général de la HACA, M. Jamal Eddine NAJI, après avoir relevé les similitudes de valeurs et principes entre le Togo et le Maroc, notamment le pluralisme politique et la liberté d’expression et de presse, a invité les agents préposés au monitoring à apporter leur contribution à l’ancrage de la démocratie et de la régulation des médias.

Pour sa part, le Secrétaire Administratif et Financier (SAF) de la HAAC, M. Piniwè SIMWAQUE, a dans son mot de bienvenue, au nom du personnel de l’institution, rassuré du bon usage des équipements installés. De son côté, le directeur de l’unité informatique de la HACA du Maroc, M. Najib BOUEZMARNI a présenté avec force détails la HACA Médias Solution qui permet notamment l’enregistrement sans discontinuer de trente-six (36) chaines de radio et la conservation desdits enregistrements pendant une période de sept (7) ans, celui de douze (12) chaines de télévision dont les émissions peuvent être conservées pendant dix-huit (18) mois, ainsi que l’analyse du contenu de ces enregistrements.

Autre moment saillant, la remise d’attestations, de diplômes et de certificats : outre les attestations et certificats au personnel technique du monitoring de la HAAC, la HACA s’est vu décerner, à travers son directeur général, un diplôme d’honneur pour sa disponibilité et sa diligence à implémenter la HACA Médias Solution au Togo. Les experts marocains qui ont conduit les travaux d’installation ont, quant à eux, été bénéficiaires de certificats de reconnaissance de la part de la HAAC.

Le point d’orgue de la cérémonie a été la coupure du ruban symbolique par le Président de la HAAC et le Directeur Général de la HACA, donnant lieu à la visite guidée des nouvelles installations. Dans la salle technique et celle dédiée au monitoring, les deux hauts responsables, entourés des membres de la Haute Autorité ont reçu des explications, démonstrations à l’appui, sur le fonctionnement des équipements.

Au-delà des rapports circonstanciés qu’il génère, ce matériel a la particularité de générer, aussi bien en période ordinaire qu’électorale, les statistiques détaillés et de pourcentage de temps d’interventions dans les médias des différents acteurs politiques et de la société.. Toutes choses utiles à la vérification par la HAAC du respect des règles de pluralisme et d’équilibre de l’information dans les médias audiovisuels. La mise sous terre de plants par la délégation marocaine a mis un terme à la cérémonie.

Quelques jours avant la réception technique des équipements, le personnel du monitoring audiovisuel a bénéficié d’une formation à l’utilisation adéquate du matériel installé. Cette formation procède de l’engagement de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle du Maroc d’effectuer un transfert de compétences aux pays qui optent pour son logiciel leur permettant ainsi de maîtriser totalement le processus et d’être indépendants. Une douzaine de pays africains et européens utilisent la HACA Médias Solution. Entre autres, le Sénégal, le Niger, la Tunisie, le Tchad, la Mauritanie et la Belgique.

Le service de presse / HAAC

By kouhoue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *