La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), a reçu à son siège le jeudi 8 octobre 2020, la visite du ministre de la Communication et des Médias.

Le Prof. Ayéwouadan Akoda nommé au gouvernement le 1er octobre dernier voulait, à travers cette première rencontre, prendre langue avec l’instance de régulation des médias afin d’évoquer les sujets qui requièrent une étroite collaboration entre la HAAC et le ministère de la Communication.

Le tête-à-tête entre le Président Pitalounani Télou, et son hôte a fait place nette à une séance de travail avec le collège des membres réunis en séance plénière. A cette occasion, la mission et les chantiers de la HAAC ont été précisés au ministre qu’accompagnaient son directeur de cabinet et son conseiller technique, respectivement MM. Kokou Missité et Togbi Klévor.

M. Télou a félicité le Prof. Akoda pour sa nomination et a réitéré la disponibilité de l’institution qu’il préside à œuvrer de concert avec le ministère pour mener à bien la tâche de professionnalisation des médias togolais.

Justifiant sa visite à la HAAC, le ministre a promis d’examiner les dossiers d’intérêts communs afin de raffermir les pistes de collaboration avec l’instance de régulation.

« J’ai pris sur moi de rendre visite à la HAAC parce qu’elle est l’autorité qui a en charge la régulation de l’univers médiatique de notre pays. Les médias font partie de cet univers et il était donc opportun de venir m’enquérir auprès de cette autorité du fonctionnement de l’univers médiatique. Le Président de la HAAC et son équipe m’ont transmis un certain nombre de dossiers. Je vais les examiner pour définir les sujets sur lesquels nous devons avancer rapidement » a déclaré le Prof. Akoda au sortir de cette rencontre.

Avant de quitter le siège de la HAAC, le ministre de la Communication a visité les installations techniques de la division monitoring où il a reçu des explications sur le suivi et l’analyse du contenu des médias.

Le Prof. Ayéwouadan Akoda est enseignant, praticien du droit privé. Ancien chef de département du droit privé de l’Université de Lomé, il est membre de l’Institut Euroafricain de Droit Economique (INEADEC).

Le Service de Presse/HAAC

 

By ouro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *